« Cinepondipost - et au loin coule une riviere... politique | Accueil | Prakti, le design au service des zones rurales »

06 décembre 2008

Commentaires

Benoît Granger

5è condition : si tu te contentes de pêcher des poissons avec une vieille barque rafistolée, ton cout d'immo en capital est faible, et la marge sur la vente de poissons est presque entièrement la marge commerciale (sauf le cout de la peinture pour repeindre ton capital productif de temps à autres)

Si tu dois investir dans une machine à sécher le poisson, tu as intérêt à ce que ta marge sur les poissons séchés soit supérieure à tes couts YC le cout d'amortissement du capital que tu as immobilisé (et en plus tu as du t'endetter pour l'immobiliser !) : si tu es en compète sur le marché du village voisin avec de gros industriels qui ont des installations 10 fois plus productive que toi, tu te fera sortir du marché ; et tu conserveras des dettes énormes

c'est + clair comme ça ?

C'est assez proche de la 6 = si tu dois rembourser 10$ par semaine, mais que les trucs que tu vends te rapportent 12$ par semaine, vaut mieux soit arrêter, soit changer d'usurier !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.