« PondiSynthese du mois de septembre | Accueil | Pondipost du mercredi - Pooja a la Boulangerie (Chennai) »

06 octobre 2008

Commentaires

Djoh

Aaah, j'en ai gagné, des kilomètres en moto, grace à cette voie d'insertion !
Plutôt sur le trottoir pour ma part, mais les coutumes changent d'un état à l'autre j'ai pu le remarquer !

Très sympa ce blog, à inscrire de toute urgence sur l'annuaire des blogs français en Inde ! http://djoh.net/annuaire puis soumettre.

yves

A propos de la conduite à Pondy.
C'est toujours plus complexe qu'on ne le pense§.

Les accidents en ville à Pondy sont assez rare. Donc , nous, occidentaux, a priori choqués par le chaos dans les rues , sommes bien obligés de se demander pourquoi? Apres une période d'aprentissage et quelques reflexions personnelles, on se rend compte qu'il existe un code, des règles implicites, acquises au fil de l'expérience, du bon sens, et qu'en fait on ne fait pas n'importe quoi sur la route (si l'on veut rester en vie ), et qu'on doit laisser au vestiaire tout ou presque ce qu'on a appris dans nos pays si bien organisés et formatés.
Premiere régle: on ne laisse jamais un espace vide.
Deuxième règle: on ne double jamais a gauche ou rarement.
Trosième régle: si il y a la place on ne reste pas sur sa gauche mais on roule au milieu pour anticiper les différents et nombreux obstacles qui jalonnent le bord de la rue.
Quatrième règle: on klaxone aussi souvent que possible pour se signaler, et c'est plutot bien vu contrairement au klaxon en occident qui est perçu comme une agression.
Cinquiéme règle:à une intersection on choisit toujours la trajectoire la plus courte, quitte à se retrouver a contre sens. On réintègre son coté après l'intersection. Et ça marche.
Sixième règle: dans le flot grouillant de la circulation, on doit éviter de zigzaguer,les autres doivent pouvoir anticiper votre trajectoire.
Septième règle: A un carrefour, la seule règle qui soit en vigueur est celle de la communication directe entre chauffeurs. Le regard suivi du dodelinement de la tête sont les seuls indicateurs des règles de priorité (sauf si un véhicule arrive à une vitesse très supérieure à l'autre).
Huitième règle: La grosseur et la puissance du véhicule détermine les priorités (cette règle est surtout valable en dehors des agglomérations). Le bus étant le maitre absolu
Il existe d'autres règles, mais déjà en respectant celles ci, on peut arriver à survivre sur son scoot, sans l'angoisse du début
En fait je devrais ouvrir une auto école pour expatrié, moi qui suit en quéte de projet....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.